Chloé Beaulac
Longueuil
Canada
Richard-Max Tremblay
CITÉ INTERNATIONALE – OACI
950 Rue du Square-Victoria, Montréal, QC H3C 6J7

Biographie

Diplômée d’un baccalauréat en beaux-arts de l’Université Concordia (2010), Chloé Beaulac se spécialise dans les arts imprimés. En peaufinant ce médium au fil des ans, Beaulac a eu la chance de travailler avec divers artistes et commissaires de renom pour parfaire sa technique et son travail de recherche et de création. Parallèlement, sa pratique s’enrichit par ses explorations multidisciplinaires. En s’inspirant de l’estampe, elle passe par la photographie, le dessin, la sérigraphie, la peinture, l’installation et la sculpture pour communiquer sa perception du monde. L’artiste s’est vue décerner plusieurs prix et distinctions pour ses créations. Dont récemment, en 2019, on lui remet le prix d’ambassadeur culturel lors du gala de Longueuil. La même année, elle est lauréate des Missions photographique des Laurentides, un prix remis conjointement par Loto-Québec et les rencontres internationales de la photographie en Gaspésie. Beaulac a présenté son travail dans le cadre de plusieurs projets d’art public, expositions solos, expositions de groupe et résidences d’artistes au Québec, au Canada et à l’international.

Démarche et œuvres exposées

Chloé Beaulac explore divers lieux à travers le monde qu’elle documente pour alimenter sa recherche. À la manière d’une ethnologue, elle observe les caractères sociaux et culturels, l’histoire, les mythes, les contes, les rituels, ainsi que l’atmosphère qui se dégage de ces lieux. Documentation photographique, dessins et notes d’observations subissent ensuite un processus de déconstruction-reconstruction par lequel elle interprète à sa façon les images et l’information recueillie pour les amalgamer à son iconographie personnelle. Ses œuvres évoquent ainsi une forme d’énigme, d’arcane ou de mystère. Par ce procédé elle tente de formuler une sorte de récit visuel et universel, simple, évocateur libre d’interprétation. Ces contes visuels ou ces « supernatures » prennent souvent la forme de romans graphiques éclatés ou de romans-photos contemporains.

Lieu saint (2017-2020)

Dans cette série, Chloé cible divers lieux et cultures pour couvrir une multitude de sujets et thématiques liées à la théologie, aux traditions et aux croyances hétéroclites et historiques de diverses communautés culturelles. Son travail portant une attention particulière au mysticisme, au chamanisme, mais surtout, à la place de la nature. À partir de ces explorations, elle construit des photomontages qui se déclinent comme une forme de cristallisation de « l’instant avant la manifestation », un moment où le temps se fige et sacralise l’espace, à la limite du réel, comme si un portail mystérieux allait s’ouvrir. Ces œuvres oniriques, l’amalgame des symboles reliés à l’imaginaire des « lieux sacrés » pour créer des lieux synonymes qui incarnent une forme de connexion naturelle avec « au-delà ». Ces constructions photographiques de lieux fictifs, tout comme les lieux de culte dont ils s’inspirent, illustrent ce désir profondément humain de se recueillir et se retrouver au coeur d’un bien-être que confère le sentiment d’appartenir à un « tout », par le biais de croyances personnelles incarnées dans l’espace. Par ce pèlerinage contemporain et cet amalgame imaginaire de sanctuaires fictifs, elle déconstruit et reconstruit la notion commune du lieu de culte.

Œuvres par l’artiste

Infolettre Art Souterrain

Soyez informé.es de toutes les annonces du Festival Art Souterrain 2022 ! Inscrivez-vous à l'infolettre.

Vous vous êtes inscrits avec succès!