Jobena Petonoquot
Kitigan Zibi
Canada
gracieuseté de l'artiste
PALAIS DES CONGRÈS DE MONTRÉAL
1001 Pl. Jean-Paul-Riopelle, Montréal, QC H2Z 1H5

Biographie

Jobena Petonoquot née en 1980 à Kitigan Zibi (Québec) est titulaire d’un baccalauréat en beaux-arts avec une spécialisation en histoire de l’art et une mineure en photographie de l’Université Concordia (2012).

Le travail artistique de Jobena est inspiré principalement de son grand-père maternel d’ascendance anishnabe et irlandaise. Elle met l’accent sur la résilience et la fierté de son identité autochtone, ainsi que sur la défense des valeurs traditionnelles.

Lauréate de la résidence d’artiste Impressions (2018) au Musée des beaux-arts de Montréal, ses œuvres ont été présentées dans le cadre de la Biennale BACA à Art Mûr à Montréal (2020). Son oeuvre, Rebellion of my Ancestors, sera présentée à la Galerie d’art d’Ottawa du 12 mars au 14 août 2022, suivie d’une exposition en duo, « Held in the Hand » à Art Space Gallery à Peterborough, Ontario, de septembre à octobre 2022.

Démarche et œuvres exposées

Grâce à la technique traditionnelle du perlage, à la photographie et de l’impression, Jobena crée des œuvres narratives qui portent un regard critique et sensible sur l’histoire coloniale du Canada, tout en soulignant la beauté de sa culture et son amour de la terre.

Jobena utilise le perlage principalement parce qu’elle y perçoit une forme de violence, car elle perce le tissu. Ce geste répétitif aboutit alors à la création de quelque chose de beau et de douloureux, faisant référence au processus colonial.

Par le perlage, elle « indigénise » des objets d’art non indigènes qui sont parfois des objets trouvés, ou qu’elle fabrique elle-même. Utilisant également la photographie et l’impression dans sa pratique artistique, Jobena se dit être la somme de ces rencontres.

We All Drank Tea with the Queen (2011)

We all Drank tea with the Queen (Nous buvons tous du thé avec la Reine ) est une série de quatre gravures en taille-douce. Cette œuvre parle du discours colonial et de la relation des peuples autochtonnes avec la monarchie. Jobena a orné chaque gravure de perles. Ce geste lui permet de perturber l’écriture visuelle du camée victorien afin d’y introduire un récit alternatif quant aux legs coloniaux anglais. Derrière le symbole de respectabilité du « tea time », Jobena questionne l’histoire maître et sa façade de carton pate.

Mais elle nous parle aussi de sa propre enfance et de ces moments « dinettes » où comme toutes les petites filles elle a simulé avec un bonheur acculturant, un thé avec une reine dans un château très anglais. Le titre de cette série, Nous buvons tous du thé avec la Reine, est plus qu’une métaphore, il dit avec douceur la destruction d’une enfance autochtone.

Œuvres par l’artiste

Infolettre Art Souterrain

Soyez informé.es de toutes les annonces du Festival Art Souterrain 2022 ! Inscrivez-vous à l'infolettre.

Préférence langue // Language preference

Vous vous êtes inscrits avec succès!