Joliz Dela Peña
Montréal
Canada
gracieuseté de l'artiste
PALAIS DES CONGRÈS DE MONTRÉAL
1001 Pl. Jean-Paul-Riopelle, Montréal, QC H2Z 1H5

Biographie

Joliz Dela Peña, également connue sous le nom de JDP 2009 en ligne, est une artiste interdisciplinaire originaire des Philippines, actuellement installée à Tiotià:ke (Montréal). Dela Peña est une artiste autodidacte dont les médiums varient entre la peinture, la performance et la photographie alternative. Explorant principalement le malaise des constructions sociales chez les personnes racisées, elle utilise son art et son corps comme pont pour aborder divers sujets, allant des injustices sociales et des stéréotypes à la sexualité/érotisme, en passant par la célébration de ses racines culturelles. Dans son travail récent, elle tente de traduire des souvenirs fragmentés qui sont issus de sa vie personnelle, de même qu’empruntés, en tant qu’immigrée de première génération, en une perception universelle plus large, à laquelle le public peut s’identifier. Son travail a été exposé à la galerie WIP, à la galerie Somewhere et à la Fondation Rad Hourani à Montréal.

Démarche et œuvres exposées

S’exprimant à travers quelque chose de tangible et de lucide, le travail de Dela Peña évoque l’idée d’élaborer des malaises subtils issus de la prise de conscience de la laideur des constructions sociales, politiques ou personnelles. Elle transforme des sujets qui sont souvent contournés par les forces socioculturelles en mouvements et en objets fixes, afin de souligner les réalités de la vie des gens désavantagés par le système. Elle s’efforce de revivre ces réalités, d’en explorer la complexité et de traduire les tensions invisibles et les éléments inconfortables à travers ses performances, ses photographies et ses peintures. Dans ses performances, le concept se forme souvent de lui-même : plus elle provoque pour extraire l’élément clé, plus l’idée s’affine. Le public et l’environnement jouant un rôle important dans ce processus, Dela Peña apprécie les actions spontanées et imprévues, ainsi que les réactions qui en découlent, faisant partie intégrante de ses performances.

Kain Na (2020)

Kain Na (« mangeons » en français) est un hommage à la mère de Dela Peña et à tou-te-s les immigrant-e-s résilient-e-s. La performance répond à son interprétation personnelle du mot « immigration » en tant que regroupement familial. Elle n’avait que 7 ans lorsque sa mère a décidé de s’envoler pour le Canada afin de saisir une meilleure opportunité, et Dela Peña n’a jamais cessé de rêver au jour où elles vivraient à nouveau ensemble. C’est la communication uniquement par écrans, imposée pendant une décennie, qui a fortement inspiré cette pièce de théâtre. En se concentrant sur l’action de manger devant la webcam d’un ordinateur, Kain Na vise à démontrer le partage de la tradition de se réunir pour le temps du repas, mais aussi, ce qu’on ressent lorsque les membres d’une même famille vivent séparément. Cette performance est conçue pour reconnaître que les immigrant-e-s marginalisé-e-s sont plus qu’une simple étiquette de statut, et que leurs histoires sont tout aussi pertinentes.

Œuvres par l’artiste

Infolettre Art Souterrain

Soyez informé.es de toutes les annonces du Festival Art Souterrain 2022 ! Inscrivez-vous à l'infolettre.

Préférence langue // Language preference

Vous vous êtes inscrits avec succès!