Lucía Vergel Loo
Montréal
Canada
gracieuseté de l'artiste
CITÉ INTERNATIONALE – OACI
950 Rue du Square-Victoria, Montréal, QC H3C 6J7

Biographie

Lucía Vergel est une sculpteure et une artiste de performance originaire du Pérou. Avant d’immigrer au Canada, elle a travaillé comme journaliste pendant plusieurs années. Elle a obtenu un baccalauréat en sculpture à l’Université Concordia et a reçu le prix Yves Gaucher en arts plastiques en 2018. Ses sculptures et performances, qui traitent souvent des idées de suffocation, de fragmentation et de fragilité, ont été présentées au festival et dans des galeries de Montréal, notamment What the Pop ! 2021, Eastern Bloc, Atelier Galerie 2112, Mainline Gallery et Artgang Gallery. De plus, sa performance « Why ? Where ? […] » a été présentée dans la publication « Spirale Hors-Série N°2 : Femmes et violence de masse » en 2018, éditée par Nadia Myre et Jean-Philippe Uzel, dans le cadre du projet Topographies de la violence de masse.

Démarche et œuvres exposées

Dans son travail, Lucía Vergel s’efforce d’exprimer une émotion refoulée, un déni et un sentiment enfoui qui sont profondément ancrés dans son expérience personnelle en tant que femme, latine, petite-fille d’immigrants chinois au Pérou, et immigrante au Canada. Ses sculptures impliquent un processus méticuleux et une exploration de matériaux ayant certaines qualités visuelles et tactiles, tandis que ses performances sont plus intuitives. Vergel combine ces deux formes d’art dans son travail en interagissant avec les objets, notamment en les humanisant et en les transformant, comme une extension de son esprit et de son corps. Bien que ces objets restent immobiles et silencieux, ils font écho à ses pensées et à ses émotions, comme un murmure qui n’attend qu’à être entendu.

What your eyes [don’t] see (2021)

What your eyes [don’t] see est une réflexion sur le processus personnel d’adaptation de Vergel à la société canadienne. Dans cette performance, son voyage intérieur et son chemin de redécouverte, Vergel interagit avec des objets culturels liés à son pays natal et son identité. Son action est centrée sur un retablo péruvien traditionnel, initialement recouvert de tissus blancs et retenu par des cordes. Elle s’identifie au retablo, qui se sent limité par les peurs et l’incertitude, alors qu’il se tient seul et tente de passer inaperçu. En dévoilant peu à peu le retablo et son contenu intérieur, Vergel soulève des questions sur les perceptions : la façon dont elle se voit et voit son monde, de même que la manière dont les autres la voient et voient leur monde, et comment sa propre action est déterminée par cette même conscience.

Œuvres par l’artiste

Infolettre Art Souterrain

Soyez informé.es de toutes les annonces du Festival Art Souterrain 2022 ! Inscrivez-vous à l'infolettre.

Vous vous êtes inscrits avec succès!