Marcella França
Montréal
Canada
gracieuseté de l'artiste
PLACE VICTORIA
800 Rue du Square-Victoria, Montréal, QC H4Z 1C3

Biographie

Marcella França est une artiste multidisciplinaire originaire du Brésil. Sa pratique artistique s’étend des arts visuels à la danse contemporaine, en passant par les nouvelles technologies. Formée principalement comme danseuse, elle a obtenu une licence en communication visuelle avec une spécialisation en audiovisuel. Après avoir obtenu un diplôme de troisième cycle en vidéodanse (esthétique du mouvement), elle a commencé à combiner les nouvelles technologies avec des performances, de l’art vidéo et des œuvres in situ pour élargir ses expressions artistiques. Le travail de França a été exposé à l’échelle internationale, notamment à la SAT – Société des Arts Technologiques (Montréal, Canada), au Festival Montréal en Lumière, à Oi Futuro (Brésil), à MAPP MTL et à I-BiT Mapping (en ligne).

Démarche et œuvres exposées

Marcella França poursuit le ravissement poétique dans la relation entre l’élément Eau et les questions existentielles humaines. À travers ses recherches en science et en philosophie, França explore les aspects physico-chimiques de l’eau tels que la fluidité, la volatilité, la matérialité et l’immatérialité, en les mettant en corrélation avec les concepts intangibles d’impermanence, de devenir et de mémoire. Ces sujets sont entrelacés avec des idées de mouvement, des questions décoloniales et l’écoféminisme, et rendus visibles par des langages visuels hybrides qu’elle crée avec les nouvelles technologies, telles que les effets audiovisuels génératifs et interactifs et les réalités étendues (XR, VR et capteurs de mouvement), en les incorporant à des vidéos, des performances et des installations immersives.

How Can We Dance While The Earth is Burning? (2020)

How Can I Dance While the Earth Is Burning ? vise à donner de la visibilité à la relation poétique mais inquiétante entre le feu et l’eau dans les phénomènes climatiques liés au réchauffement planétaire. La vidéo démontre la corrélation entre les incendies de forêt à travers le monde, notamment dans la forêt amazonienne au Brésil, et la fonte des calottes glaciaires – des problèmes mondiaux urgents que nous ne pouvons ignorer. Le titre de l’œuvre s’inspire de la chanson Beds are Burning (1987) de Midnight Oil, qui a été écrite pour critiquer l’expulsion des communautés aborigènes de leurs terres. Ainsi, l’œuvre comporte d’autres couches de signification, tout comme ce déplacement forcé continue de se produire avec les populations indigènes du Brésil, victimes directes des incendies criminels en Amazonie.

Œuvres par l’artiste

Infolettre Art Souterrain

Soyez informé.es de toutes les annonces du Festival Art Souterrain 2022 ! Inscrivez-vous à l'infolettre.

Préférence langue // Language preference

Vous vous êtes inscrits avec succès!