Tyshan Wright
Halifax
Canada
Steve Farmer

Biographie

Tyshan Wright est un artiste originaire de l’historique ville marron d’Accompong, à St. Elizabeth, en Jamaïque qui vit et travaille à Halifax Nouvelle Écosse.

Ses œuvres ont été acquises par la Banque d’œuvres d’art de la Nouvelle-Écosse et présentées dans le cadre d’expositions et de conférences d’artistes dans des galeries et musées canadiens, dont le Musée des beaux-arts de l’Ontario et le Musée canadien de l’immigration au Quai 21. En 2021-2022, il est artiste en résidence à l’Institute for the Study of Canadian Slavery de l’Université NSCAD.

Démarche et œuvres exposées

Wright est un « Jamaica Gleaner » soit un Gardien de l’héritage des marrons jamaïcains. C’est-à-dire un descendant d’Africains de la région Akan du Ghana qui ont résisté à l’esclavage et ont échappé à la capture et ont établie des communautés indépendantes dans l’intérieur montagneux de la Jamaïque au cours des années 1600.

Son travail de confection d’instruments traditionnel et d’objets culturels explore les possibles croisement entre l’artisanat traditionnel marron et l’œuvre dite d’art contemporain. Par delà l’effacement mémoriel et la distance géographique, Wright cherche à restaurer un lien entre les cultures marronnes de la caraïbe et afro-canadienne d’Halifax. Il s’interresse tout particulièrement à un groupe de marron jamaïcain exilé à Halifax, en Nouvelle-Écosse, en 1796.

Travaillant principalement avec du bois et des produits forestiers naturels, il crée des représentations d’objets cérémoniels marrons jamaïcains qui célèbre les legs des résistances caribéennes aux résistances afro-canadienne.

MYAL – Gumbe III, Rackla, Shaker, Sankofa (2021)

Les objets les plus sacrés des Marrons comprennent une série de tambours et une corne de vache sculptée appelée abeng. Ces instruments sont traditionnellement utilisés lors de célébrations et de cérémonies, depuis des siècles, ils jouent un rôle central dans la culture et la spiritualité des Marrons. 

Mais lorsque les Marrons jamaïcains ont été exilés à Halifax, en Nouvelle-Écosse, en 1796, ils ont été privés de leurs instruments. Tyshan Wright ramène donc ces objets sacrés en Nouvelle-Écosse et relie cette partie importante de la culture marronne aux récits de la diaspora afro-canadienne. En utilisant principalement du bois, du tissu et des produits forestiers naturels provenant de trois pays, il retisse l’histoire des Marrons à travers les cultures – des origines du Ghana aux exils forcés à Trelawny Town de la Jamaïque puis à Halifax.

Œuvres par l’artiste

Infolettre Art Souterrain

Soyez informé.es de toutes les annonces du Festival Art Souterrain 2022 ! Inscrivez-vous à l'infolettre.

Vous vous êtes inscrits avec succès!