Condé and Beveridge
Toronto
Canada
gracieuseté des artistes
COMPLEXE GUY FAVREAU
200 Boulevard René-Lévesque O, Montréal, QC H2Z 1X4

Biographie

Au cours des quatre dernières décennies, Carole Condé et Karl Beveridge ont collaboré avec divers syndicats et organisations communautaires dans la production de leurs œuvres photographiques de mises en scène. Leurs œuvres ont été exposées au Canada et à l’étranger, tant dans le mouvement syndical que dans des galeries d’art et des musées, comme le Museo Reina Sofía (Madrid, Espagne), le Musée des beaux-arts de l’Ontario (Toronto) ou la Bienal do Mercusol (Porto Alegre, Brésil)., pour ne nommer que ceux-ci. Ils ont participé activement à plusieurs initiatives artistiques syndicales, notamment en fondant le Mayworks Festival (Toronto) et le Workers Arts and Heritage Centre (Hamilton, ON). Ils ont reçu de nombreux prix et distinctions, dont le prix Min Sook Lee Mayworks, pour leur contribution exceptionnelle au monde du travail (2014), le prix de mérite artistique de l’UQAM (2013), le doctorat honorifique de l’Université NSCAD (2015) et celui de l’Université OCAD (2010).

Carole Condé et Karl Beveridge ont reçu cette année, du Conseil des Arts du Canada, le prix du gouverneur général en arts visuels et médiatiques.

Démarche et œuvres exposées

Travaillant en collaboration avec diverses organisations syndicales et communautaires pour développer leur travail, Carol Condé et Karl Beveridge continuent de créer leurs œuvres photographiques de mises en scène, constituant maintenant leur signature. Faisant souvent référence à des événements ou à des personnages historiques, leurs tableaux offrent un aperçu critique des situations sociopolitiques et mettent de l’avant les enjeux impératifs de l’époque, tels que les stigmates culturels et sociaux, la lutte des classes, la division sexuelle du travail, ou encore, l’impact socio-environnemental de la mondialisation. En outre, de par leurs récits visuels, le duo vise à créer un pont entre deux publics, soit les travailleurs et les artistes, afin d’encourager le dialogue et de combler leur fossé de perceptions.

Know Your Place (2010-en cours)

Know Your Place est un projet en cours sur l’histoire de l’immigration au Canada. Si de nombreux immigrants ont pu trouver une « terre d’opportunités », ils ont également été exploités et discriminés par les groupes d’immigrants précédents et les élites des colons.
– Années 1600 – La mission : Premier contact : les fondements de l’expropriation et de la colonisation.
– Années 1780-90 – Le colon : On voit un administrateur britannique octroyer des terres, « négociées » avec les Anishinaabe, à un Loyaliste de la guerre d’indépendance américaine qui faisait partie des premiers colons du Haut-Canada (Ontario).
– Années 1830-40 – L’Underground : L’image montre l’arrivée d’esclaves en provenance des États-Unis par le chemin de fer clandestin.
– Années 1850 – Les Navvies : Émeutes sur le canal Welland alors que les Orangistes irlandais (protestants) combattent les catholiques irlandais récemment arrivés qui travaillent dans la marine. (Le gouvernement colonial a utilisé la milice de couleur pour disperser les émeutes).
– 1885 – Le travailleur du chemin de fer : Des milliers de travailleurs chinois ont été amenés pour achever la construction du chemin de fer du Canadien Pacifique à travers les Rocheuses canadiennes, au cours de laquelle beaucoup sont morts. Une fois le chemin de fer terminé, le gouvernement canadien a imposé une taxe d’entrée aux immigrants chinois.
– 1914 – Le Komagata Maru : Le Komagata Maru, transportant des immigrants sikhs et d’autres immigrants d’Asie du Sud, est retenu dans le port de Vancouver et finalement forcé de retourner en Inde avec tous les passagers à bord, à l’exception de 22 personnes résidant déjà au Canada.
– Années 1950 – Le travailleur du vêtement : Une grande vague d’immigrants italiens remplit les métiers du vêtement et de la construction, au grand dam de nombreux protestants anglo-canadiens.
– 2016 – Les migrants : On voit des travailleurs migrants se faire rendre leur passeport avant de quitter le Canada, ce qui prive ces travailleurs non seulement de leurs droits en matière d’emploi, mais aussi du droit de résider en permanence là où ils travaillent.

Œuvres par l’artiste

Infolettre Art Souterrain

Soyez informé.es de toutes les annonces du Festival Art Souterrain 2022 ! Inscrivez-vous à l'infolettre.

Vous vous êtes inscrits avec succès!