Emilie Crewe
Vancouver
Canada
gracieuseté de l'artiste
PALAIS DES CONGRÈS DE MONTRÉAL
1001 Pl. Jean-Paul-Riopelle, Montréal, QC H2Z 1H5

Biographie

Emilie Crewe est une artiste interdisciplinaire basée sur les territoires non cédés, sacrés et ancestraux du peuple salish du littoral (sḵwx̱wú7mesh, sel̓íl̓witulh, et xʷməθkʷəy̓əm nations), également connu sous le nom de Vancouver. Son travail artistique prend souvent la forme d’une installation vidéo, d’une vidéo à un ou plusieurs canaux et d’un travail de croquis (dessins, collections & archives). Elle est titulaire d’une maîtrise en beaux-arts de la School of the Art Institute of Chicago et d’un baccalauréat en beaux-arts de l’Université Nova Scotia College of Art and Design. Ses œuvres sont exposées à l’échelle internationale dans des galeries, des musées, des centres d’artistes autogérés, des festivals de films/vidéos expérimentaux et des œuvres d’art public. Elle a été inscrite sur la liste longue du prix Aesthetica Art 2020 et fait partie des artistes canadiens qui ont reçu une commande d’art public de la ville de Vancouver dans le cadre des plateformes de réconciliation (2013/14).

Démarche et œuvres exposées

Les recherches actuelles d’Emilie Crewe sont axées sur la neuroscience de la musique et sur la façon dont notre corps réagit à des éléments tels que le ton, le timbre, le rythme et les contours. Inspirés par la structure et la forme musicales, ses projets récents sont composés à partir de constructions telles que l’harmonie et la mélodie, la répétition, la variation et les inversions. Plusieurs de ses vidéos sont montées au rythme d’un métronome afin d’évoquer un rythme interne chez le spectateur. Sa pratique est un effort constant, car elle considère les moments quotidiens, les entre-deux et les intervalles comme faisant partie de sa création artistique. Elle considère son processus de travail comme celui d’un détective, d’un archiviste, d’un scientifique et d’un conteur, ainsi que d’un archéologue découvrant le moindre détail. Ses travaux d’esquisse et ses recherches artistiques prennent en considération la matérialité de la collection et des archives, comme les bibliothèques, la taxonomie, les schémas, les diagrammes et les cartes.

The Art of Fugue (2019)

The Art of Fugue est une vidéo multicanaux mettant en scène cinq femmes travaillant dans des industries commerciales. L’œuvre est un chœur d’interprètes féminines racontant des histoires à travers les actions et les mouvements répétitifs d’un travail qualifié. Semblables à une composition musicale, les vidéos s’harmonisent en termes de ton, de texture, de couleur, de rythme et de contours. Monté selon la structure musicale traditionnelle de la fugue, chaque écran agit comme une voix singulière contribuant à l’œuvre d’art comme une composition polyphonique présentant plusieurs « mélodies » simultanément. Mettre en avant les femmes dans les métiers est à la fois une décision esthétique et un choix symbolique. On peut trouver de la force et de la résilience chez une artiste dont le travail s’inscrit dans un domaine typiquement masculin. Cela contribue à l’esprit de la vidéo, avec l’intention de capturer de manière authentique la ténacité et la puissance de la voix féminine.

L’artiste remercie le Conseil des arts du Canada de son soutien.
Conseil des arts du Canada - Canada Council for the Arts

Featuring: Chelsea Barron – Machinist / Mary-Anne Bowcott – Plumber / Meg Iredale – Arborist / Katie Stockford – Mechanic / Brandie Doucette – Painter
Production Assistance: Sebnem Ozpeta
Camera: Sebnem Ozpeta / Emilie Crewe
Video + Sound Editing: Emilie Crewe
Equipment + Technical Support: VIVO Media Arts Centre, Vancouver, BC

Œuvres par l’artiste

Infolettre Art Souterrain

Soyez informé.es de toutes les annonces du Festival Art Souterrain 2022 ! Inscrivez-vous à l'infolettre.

Préférence langue // Language preference

Vous vous êtes inscrits avec succès!